Haut de page

 

Présentation de Cochin à l'international

 

Vue d'une unité d'hospitalisation Le service d'urologie de l'hôpital Cochin a développé de nombreuses coopérations internationales, dans le domaine des soins, de la recherche et de l'enseignement.

Nous avons établi des collaborations sur tous les continents.

En Europe, il s'agit surtout de collaborations scientifiques et académiques, par le biais de l'Association Européenne d'Urologie. Nous participons à de nombreux protocoles de recherche clinique multicentriques, en lien avec des services d'urologie allemands, anglais, autrichiens, italiens et espagnols. Nous accueillons régulièrement des étudiants et internes venus de ces divers pays, dans le cadre de programmes de formation.

Nous participons également à un programme d'enseignement de la coelioscopie à l'Université Sechenov de Moscou.

Avec les Etats-Unis, nous avons aussi développé plusieurs coopérations scientifiques, permettant à notre service de participer à de vastes études internationales notamment dans le domaine de la cancérologie et de l'hypertrophie bénigne de la prostate.

En Chine, notre équipe est également très présente puisqu'elle a installé en 2005 un service d'urologie franco-chinois à l'hôpital de Shanghai-Est, sous l'égide du professeur Bernard Debré. Nous assurons régulièrement des missions humanitaires dans plusieurs provinces chinoises, et avons instauré un programme d'enseignement médical à l'université de Tongji de Shanghai. Cette coopération de soins, d'enseignement et de recherche s'est étendue à d'autres facultés, comme celles de Pékin et de Nanchang. Nous avons également instauré un partenariat avec l'université médicale de Hong-Kong, sous forme d'échanges académiques lors de congrès asiatiques.

En Afrique, nous menons différentes missions de soins et d'enseignement, en particulier dans le domaine de la cancérologie et des techniques chirurgicales mini-invasives. C'est le cas avec l'hôpital Avicenne de Marrakech (Maroc), l'université médicale d'Alger (Algérie), le CHU d'Abidjan (Côte d'Ivoire) et le CHU de Lomé (Togo).

Ces différents liens tissés à travers le monde nous permettent d'enrichir nos activités de recherche, de rester à la pointe de la connaissance médicale et des nouvelles technologies, et de contribuer à améliorer les pratiques de certains pays moins avancés.